«Ecoeurée, scandalisée», la sénatrice Ecolo Cécile Thibaut n’a pas d’autres mots pour qualifier les fraudes sanitaires constatées chez Veviba. «Comment notre système de contrôle n’a-t-il pas vu tout cela ?», ajoute-t-elle.

Une fois de plus, la cupidité de quelques-uns dans l’agro-industrie met en péril la confiance dans la filière de la viande. Une fois de plus, le profit est aux yeux de certains plus important que la santé du consommateur.

Mais un scandale de cette nature fait aussi d’autres victimes. En particulier, les travailleurs de l’entreprise qui, eux aussi, semblent compter pour partie négligeable dans la recherche du profit au détriment du consommateur.

Enfin, les éleveurs qui ne sont en rien responsables des malversations et voient une nouvelle fois un scandale venu de l’industrie agro-alimentaire nuire gravement à la confiance et l’image de la filière. Ce sont tous les acteurs du secteur qui vont souffrir.

Ecolo, par la voix de Cécile Thibaut, réclame :

1. L’AFSCA doit donner toutes les informations; toutes les viandes non-conformes doivent être détruites : «Les consommateurs ont le droit d’être avertis et l’Afsca a le devoir de les protéger».
2. Face à l’omerta, une enquête interne avec les travailleurs doit être organisée dans laquelle ceux-ci peuvent parler et témoigner en toute sécutité.

Cécile Thibaut participera ce dimanche 11 mars à l’Ecolab alimentation : «manger plus sain, local, équitable et accessible !» qui cherchera à définir comment garantir une alimentation saine, locale, équitable et accessible à tous.

Cet Ecolab axé sur les circuits courts en alimentation qui se tiendra à Liège, HEC Liège, rue Louvrex 14, était planifié de longue date.

Share This