Le développement culturel, l’éducation permanente et les pratiques artistiques sont essentiels à notre démocratie. Soutenons-les ensemble.

Notre culture individuelle et collective est l’expression de ce que nous sommes avec toutes nos occupations, nos potentialités, notre histoire, nos faiblesses, nos plaisirs, nos espérances, etc… Elle est riche des diversités et des différences. Le développement culturel pour tous et par tous est un élément fondateur de cohésion sociale et d’intégration, il améliore la qualité de vie, le vivre ensemble.

C’est pour réaliser cet objectif que la Communauté française avec la Province et les communes ont mis en place et subventionné des équipements et des services culturels : bibliothèques, centres culturels, maisons des jeunes, musées, télévision et radios locales, compagnies de théâtre-action, centre d’expression et de créativité etc.

Dans notre province, ces associations et équipements accueillent et soutiennent la vie associative particulièrement dense. Les moyens financiers mis à la disposition de ces services par la Province ont souvent un impact sur les engagements des autres niveaux de pouvoirs. Durant cette législature, la Province de Luxembourg a rattrapé un retard d’investissement dans ce secteur par rapport aux autres provinces wallonnes. C’est une bonne chose et ECOLO veut consolider, voire augmenter, cette part provinciale pour atteindre un financement élevé par habitant.
Un développement culturel qui doit être accessible au plus grand nombre, en partenariat avec les CPAS, les écoles, les maisons d’accueil, les associations de quartiers, l’AWIPH etc. Un développement culturel qui doit favoriser une diversité au niveau des publics, des modes d’expression artistique, des préoccupations citoyennes. Un développement culturel pensé et construit avec le monde associatif, les opérateurs culturels, les différents acteurs sociaux et les artistes locaux.

Ecolo veillera à :

• garantir l’accessibilité des lieux pour tous en termes d’aménagement mais aussi par rapport aux plages horaires et la pratique de tarifs adaptés pour les personnes qui ont des moyens plus limités.

• entretenir les infrastructures existantes et optimiser leur utilisation

• diffuser l’information par rapport aux lieux disponibles pour les activités de groupes

• encourager les initiatives culturelles et associatives y compris dans les communes à faible densité de population

Le développement culturel doit être au cœur des politiques provinciales.

Share This