Un an après la suppression des IC de pointe entre Bruxelles et Luxembourg, la SNCB s’apprête à supprimer sur cette même ligne les deux derniers trains de la journée et ceci dès le 09 décembre 2018.

Infrabel veut accélérer les travaux de modernisation de la ligne entre Libramont et Arlon. Pour la sénatrice Ecolo Cécile Thibaut « l’intention est louable, les travaux sont nécessaires et s’éternisent. Il faut les accélérer et fermer la circulation sur la ligne est une piste mais cette option ne peut se faire au détriment du service aux voyageurs du sud de la province ».

Concrètement, cela signifie que le dernier train pour Arlon partira de Bruxelles à 19H33 et à 19h24 de Liège.
« Imaginons l’étudiant qui termine ses cours le vendredi vers 18h30 à Liège ou à Bruxelles, c’est extrêmement chaud d’être certain de prendre ce dernier train » dénonce Cécile Thibaut.

Pour Jean-Philippe Florent « cette nouvelle suppression – même transitoire – est un déni supplémentaire pour les travailleurs qui reviennent le soir vers le Luxembourg employés dans le secteur de l’HORECA, travailleurs des services publics, des banques ou encore des institutions européennes. Nous risquons de voir ces navetteurs faire le choix de la voiture pour être certains de rentrer chez eux ! »

Les Verts demandent au Ministre de la mobilité de se ressaisir et de prévoir des navettes de bus pour ces deux derniers trains à partir de Libramont et en direction de Marbehan et Arlon.

« Ces navettes de bus sont déjà en place à partir de Libramont pour les deux derniers trains qui sont supprimés depuis l’été. Cela fonctionne très bien : une petite navette part à Marbehan et une autre va directement à Arlon. Oui, Infrabel paye des astreintes énormes pour le retard accumulé dans les chantiers en cours sur la ligne 162. Faire payer les voyageurs est indigne, d’autant que ces mêmes voyageurs endurent les travaux et les retards depuis des années » clament les écologistes.

Share This