Les militant·e·s d’ECOLO en province de Luxembourg ont organisé hier après-midi des actions de protestation dans les gares concernées par les nouvelles fermetures de guichets. Le tout à l’automate et à la vente digitale, qui s’installe insidieusement et progressivement, entraine encore une fois une diminution du confort des usager·ère·s et va à l’encontre d’un service public de qualité que les voyageur·se·s et le personnel de la SNCB méritent.

Lors de la Commission Infrastructure de la Chambre, Mme Dutordoir, CEO de la SNCB, a déclaré fièrement que les cheminots étaient ses bijoux et qu’il fallait remettre l’usager au centre des préoccupations. Force est de constater l’hypocrisie de ses déclarations qui ne reflètent pas, en réalité, la politique de déshumanisation menée depuis quelques années par l’entreprise publique dont le seul objectif semble être la rentabilité.

En province de Luxembourg, à partir du 5 août prochain, les gares de Bertrix, Gouvy, Libramont, Marbehan, Marloie et Virton seront impactées par la réduction des horaires d’ouverture des guichets.

C’est la raison pour laquelle des militant·e·s d’ECOLO Luxembourg se sont rassemblé·e·s à partir de 15h dans les 6 gares luxembourgeoises. Leur but était de manifester leur mécontentement par rapport à cette réforme pour laquelle les navetteur·se·s n’ont, encore une fois, pas été consulté·e·s et qui va totalement à l’encontre d’une politique ambitieuse de mobilité dans nos régions rurales. Cette action sera accompagnée d’une motion que nos différents élu·e·s feront passer dans leurs conseils communaux.

Voici quelques photos de nos militant·e·s en action. Ceux-ci ont reçu un retour très positif de la part du personnel et des voyageur·se·s. Certain·e·s parmi ces dernier·ère·s ont d’ailleurs bien voulu se prêter au jeu de la figuration.

Share This