En août 2019, Yves Bernard, actuel directeur général de l’intercommunale, rédigeait une note concernant la « nouvelle gouvernance menant à VIVALIA 2025 » dans laquelle il propose un plan d’actions, un calendrier… mais aussi, la création d’une nouvelle fonction dirigeante dont il définit les missions, le salaire et les avantages. Ce nouveau poste de « Secrétaire général » serait occupé par lui-même. Pour rappel, Yves Bernard a annoncé dernièrement vouloir quitter sa fonction dirigeante.

Après avoir pris connaissance de cette note et s’être vue refuser par deux fois le droit d’en discuter au conseil d’administration, notre cheffe de groupe à la province a donc décidé d’interpeller le Collège provincial pour que celui-ci redéfinisse clairement le rôle et les responsabilités des administrateurs au sein de l’intercommunale. En effet, selon elle, cette note, élaborée plus dans un intérêt personnel et que dans le réel intérêt de l’institution, mérite d’être débattue par l’ensemble des administrateurs pour une question de transparence et de bonne gouvernance.

La ténacité de Brigitte Pétré a payé puisqu’elle a été entendue et est invitée à reposer sa question au prochain CA de VIVALIA qui se tiendra ce mardi 22 octobre. Un débat sur la note aura donc bien lieu et nous ne pouvons que nous en féliciter.

Pour plus de précisions : https://www.tvlux.be/video/info/politique/vivalia-2025-les-administrateurs-peuvent-ils-jouer-leur-role-_32922.html?fbclid=IwAR2djhBFQpq0hu88tou0Rk-G06b9WJcW1pHXVBjApNFjjkQcITe1gQxOwNs

Share This