Ecolo apporte des solutions pour continuer de faire fonctionner la démocratie. Et ça marche !
Nicolas Schiltz d’Ecolo Virton et beaucoup d’autres utilisent Zoom pour permettre le déroulement des réunions depuis la maison en cette période de confinement.

Un article paru dans l’édition du 19 mars 2020 de l’Avenir Luxembourg, consultable ci-dessous et écrit par monsieur Dominique Zachary met cela en lumière.

Comme l’administration communale de Virton est fermée depuis cette semaine ainsi que le CPAS, comment font les édiles communaux pour continuer à prendre les décisions, tout en respectant les règles strictes de confinement et en montrant l’exemple à leurs administrés?

«Ce jeudi, pour notre séance de collège hebdomadaire, nous allons mettre au point entre tous les échevins, le maire et la directrice générale, une technique de téléconférence, telle que la pratique déjà Nicolas Schiltz, notre président de CPAS», précise François Culot, maire de Virton.

En fait, Nicolas Schiltz, au CPAS, est en système de veille coronavirus depuis le 2 mars déjà. «Plusieurs collaborateurs du CPAS rentraient de congé de carnaval, certaines personnes étaient allées dans le sud de l’Europe, on a commencé à limiter nos réunions de comité de direction. On met en place au CPAS des téléconférences, à l’instar de ce que je pratique avec la locale Écolo de Virton dont je fais partie. Nous avons par exemple tenu une réunion à 7, en téléconférence, ce mercredi de 12 à 14 h avec la section écolo de Virton, chacun étant resté à son domicile», explique Nicolas Schiltz.

Numéro vert gratuit

Pour des raisons de sécurité sanitaire, les réunions du conseil du CPAS sont aussi désormais supprimées à Virton, jusqu’à nouvel ordre. « Mais la démocratie fonctionne bien puisque les conseillers bénéficient de l’interface Zoom qui leur donne accès aux documents en ligne. Les conseillers ont ainsi la possibilité de poser toutes les questions qu’ils souhaitent et nous y répondrons», dit encore Nicolas Schiltz.

Puisque les portes du CPAS de Virton sont fermées depuis lundi, les bénéficiaires de l’aide sociale ou ceux qui la sollicitent doivent contacter les services par mail ou téléphone. Mais tout le monde n’est pas équipé d’un PC ou d’un smartphone. «Pour faciliter les contacts, je vais mettre en place un numéro vert avec possibilité d’appel gratuit au CPAS», annonce Nicolas Schiltz.

Share This