À Arlon, les promoteurs du « Bois d’Arlon, golf & resort » ont présenté leur projet définitif de double parcours de golf 18 trous, doublé d’un complexe hôtelier comprenant une piste cyclable et un espace wellness/fitness, le tout sur une surface de 247 hectares. Ce projet a fait l’objet d’une enquête publique qui se clôture ce mercredi 10 juin. Ce projet, porté par l’homme d’affaires Roby Schintgen, irrite plusieurs acteurs environnementaux, dont l’Observatoire de l’Environnement d’Arlon et Natagora.

Les conséquences environnementales de ce projet pourraient s’avérer désastreuses. L’Observatoire a dénonce l’impact écologique de ce projet aussi bien sur la biodiversité du camp militaire de Lagland que sur l’alimentation en eau de la ville d’Arlon. Le camp militaire de Lagland est un site naturel exceptionnel, de par sa taille, par la diversité des habitats rares et des espaces menacées qui y vivent. Plusieurs espèces uniques en Belgique y vivent également et doivent être protégées.

Ce camp est également traversé par un ruisseau qui prend sa source dans la surface prévue pour la construction du golf, entraînant par là une modification du débit du ruisseau et l’altération de la qualité de l’eau à cause des engrais. Engrais dont le dossier ne fait mention nulle part, alors que, dans la demande de permis, on trouve mention d’un silo de 15 tonnes d’engrais… Dans le dossier de complément exigé par la SPW, on découvre que 72.705 tonnes seront utilisés et encore 1.053 litres d’engrais liquide par an sur 46 hectares de green. Et il ne s’agira pas d’engrais naturels, au vu des marques d’engrais qu’il est possible de trouver dans le dossier : Ferti, Melgreen, Melstar, … Une catastrophe pour la nappe phréatique !

De plus, la consommation en eau de pluie demandée par ce projet (l’équivalent de la consommation actuelle de 1400 ménages environ) est également très problématique dans notre Province, pour laquelle la sécheresse est de plus en plus importante au fil des années… Ce projet a-t-il lieu d’être dans un tel contexte environnemental ?

Merci à Ecolo + Arlon d’avoir soulevé cette problématique et de s’être opposé à ce projet du golf d’Arlon. Guirec Halflants, conseiller provincial, a dénoncé le terme « éco-friendly » apposé sur le projet et l’usage intensif d’engrais non naturels sur le site.

Les promoteurs de ce projet ont déposé leur demande de permis unique et l’enquête publique se clôture ce 10 juin 2020. Etant donné la portée de l’enquête, il n’est pas nécessaire d’être habitant.e de la commune pour y répondre via ce lien : https://tinyurl.com/golf-arlon

Pour plus d’informations sur l’Observatoire de l’Environnement et les conséquences du projet : https://obse.be/wp-content/uploads/2020/06/D2020-06-03_Golf-2-Pagers.pdf?fbclid=IwAR1gLy7r3YvdTcj4VWiuhVcg4V1C4yqcLkiSBS00agcy27ZRO0Y5YVmUd_0

Share This