La nouvelle offre de trains du plan de transport 2017-2020 sera lancée le 10 décembre 2017. La SNCB annonce une offre ferroviaire élargie de 5 % avec d’avantage de trains vers les grandes villes, des relations plus rapides et des meilleures correspondances.

Voilà pour l’esprit. Mais grâce au simulateur en ligne (letrain.be/mieuxvoyager), les verts font des constats surprenants voire consternants, totalement contradictoire avec la communication du Ministre François Bellot.

« Nous avons constaté la suppression des IC directs (de pointe) entre Luxembourg-Ville et Bruxelles » s’indigne la sénatrice Ecolo Cécile Thibaut. « Ce sont 5 trains directs qui demain ne circuleront plus, ils sont tout simplement supprimés du nouvel horaire ! ».

Il s’agit des IC 4629 (7h13 à Arlon) et IC 4631(9h13 à Arlon) vers Bruxelles le matin et des IC 4606 (6h25 à Bruxelles-Luxembourg), IC 4614 (14h34) et IC 4618 (18h34) vers Luxembourg-ville..

Ce sont des trains forts prisés par les voyageurs qui travaillent à Bruxelles et qui doivent rejoindre la capitale régulièrement en semaine. Les trains tôt le matin et tard le soir recueillent naturellement le plus de succès auprès des voyageurs. On parle des institutions européennes, des services publics, des banques mais aussi des étudiants et des employés dans le secteur de l’Horeca.

La SNCB remplace ces 5 trains IC directs par deux trains : le premier circulera à partir d’Arlon à 8h04 en étant omnibus jusqu’à Libramont et le second quittera Bruxelles-Luxembourg à 13h34. « Qui va utiliser ces trains ? Ils sont hors des périodes de pointe et plus lents, l’un rejoindra Bruxelles après 10h00 le matin et l’autre quittera Bruxelles en tout début d’après-midi. Ces changements ne correspondent visiblement pas à une amélioration de l’offre aux usagers et certainement pas pour ceux qui font le choix du train pour leurs déplacements professionnels. Il est par exemple de plus en plus difficile de rejoindre Bruxelles en début de matinée quand on habite au Sud de Namur. Le nouveau Plan de Transport pourrait donc bien inciter certains navetteurs à (re)faire le choix de la voiture… C’est un non-sens ! » peste Patrick Dupriez, co-président d’Ecolo.

Avec des trains qui circuleront à moins de 70km/h entre deux capitales européennes, la SNCB néglige complètement cette axe important pour la mobilité des wallons et renonce irrémédiablement au caractère international de la ligne 161-162 et au positionnement de Namur sur le réseau ferroviaire européenne. Un comble pour le Ministre Bellot, originaire de la Province de namur et défenseur historique du projet EuroCapRail.

La nouvelle offre de trains restant à finaliser, les verts demandent au Ministre de la mobilité de se ressaisir et de maintenir au moins un train de pointe le matin et un le soir entre les deux capitales européennes.

Cécile Thibault
Patrick Dupriez

Share This