La nouvelle offre de trains du plan de transport 2017-2020 sera lancée le 10 décembre 2017. La SNCB travaille sa communication et annonce à grands cris «  une offre ferroviaire élargie de 5 % avec d’avantage de trains vers les grandes villes, des relations plus rapides et des meilleures correspondances ».

Depuis l’été, Ecolo Luxembourg dénonce et se mobilise contre la suppression de 5 IC directs* entre Luxembourg-ville et Bruxelles : questions parlementaires, pétition en ligne et distribution de tracts.

Suite et pas fin puisque nous découvrons (via le simulateur en ligne) que deux trains supplémentaires seront supprimés à partir du 10 décembre 2017. Il s’agit du train de pointe P7602 au départ d’Arlon à 5h57 avec destination Namur et/ou Bruxelles. Celui-ci démarrera à partir du lundi 11 décembre à 6h59 de Rochefort-Jemelle (!) et aura pour destination Bruxelles-Midi.

Le second train P supprimé à destination d’Arlon est le P8601 qui arrivait à Arlon à 19h05 et qui n’ira pas plus loin que Rochefort-Jemelle (!).

« Ce sont les voyageurs du sud-luxembourg qui sont gravement lésés par ce qu’on peut appeler une véritable désertion des trains pendant les heures de pointe puisque ce sont en tout 7 trains qui seront supprimés » s’insurge la sénatrice Cécile Thibaut.

Ces changements ne correspondent pas à une amélioration de l’offre aux usagers et certainement pas à ceux qui font le choix du train pour leurs déplacements professionnels.
Ecolo dénonce un problème de gouvernance et réclame une gestion des chantiers plus efficace et plus rapide sur la ligne 162.

*Il s’agit des IC 4629 (7h13 à Arlon) et IC 4631 (9h13 à Arlon) vers Bruxelles le matin et des IC 4606 (6h25 à Bruxelles-Luxembourg), IC 4614 (14h34) et IC 4618 (18h34) vers Luxembourg-ville..

Share This