I . Présentation des candidat-e-s : expérience, assertivité et ancrage local

Eric Jurdant

Juriste – Directeur Honoraire auprès du Commissariat général au Tourisme wallon. Marié, père de 2 grands enfants, habite à Villers-Sainte-Gertrude dans une des premières maisons 100 % en bois de Wallonie (1991 – web : maison Jurdant). Passionné de rando, lecture, cinéma, architecture et urbanisme. Jardin zéro pesticide.

Eric Jurdant est aussi ex-Directeur du Domaine touristique de Villers-Sainte-Gertrude (qu’il a ouvert en 1984), Président-Fondateur des Gîtes de Wallonie, Co-fondateur et ex-Président d’EUROGITES. Il est impliqué dans la vie locale et régionale (Maison de la Culture Famenne-Ardenne, Centre Culturel de Durbuy, Qualité-Village-Wallonie, Centre Rural d’Animation «Présence» à Villers-Sainte-Gertrude) et dans plusieurs coopératives. Il enseigne le Droit du Tourisme (Certificat inter-universitaire).

Le Tourisme rural, intégré, accepté et durable a longtemps été son fil rouge, au niveau local, régional et international (Plusieurs missions dans le cadre de l’accord de coopération Wallonie-Vietnam, nombreux colloques, Université d’Eté du Tourisme rural en France,…). Le respect des Droits de l’Homme et du Droit international sont aussi sa préoccupation : il est administrateur à l’asbl Association Belgo-Palestinienne, dont il assure l’animation pour la province de Luxembourg.

Nicole Graas

Ingénieure civile, elle assure à présent la coordination de l’ASBL «Technology for Development» qui vise à soutenir l’entrepreneuriat dans le Sud au service de la petite paysannerie.

De sa Gaume natale à Marche, Nicole apprécie sa «chère province de Luxembourg» pour ses grands espaces, la qualité de ses paysages et l’authenticité des liens entre les personnes. Sa famille s’ouvre régulièrement en tant que famille d’urgence ou à des étudiants étrangers.

C’est récemment que Nicole a fait le pas de la politique en relançant la locale à Marche.

II. L’ambition d’Ecolo en matière de tourisme : devenir «LA» province «RANDO» de Wallonie

La randonnée itinérante et les sentiers balisés constituent le premier produit touristique wallon. La plupart des touristes en séjour dans la province recherchent le calme, parfois le silence, mais aussi la nature. Et comment mieux découvrir la nature qu’en «immersion». la Randonnée est une des façon d’aller à la rencontre de la nature. Une réglementation wallonne unique encadre et organise ce secteur, et c’est une bonne chose.

Toutefois, la pratique de la randonnée itinérante ne se développe pas : si les promenades de quelques heures existent et rencontrent une part de la demande, choisir un séjour «rando» en province de Luxembourg n’est pas encore un réflexe. Or, notre province a une carte à jouer grâce à un réseau de SGR – Sentiers de Grandes Randonnées exceptionnel, de chemins et sentiers balisés officiellement.

Les causes ? L’absence d’un système de réservation pour les randonnées avec ou sans bagages. L’absence d’un «esprit Rando», d’une «image Rando» claire, sympathique, confiante et offensive. Mais aussi, le manque de «bivouacs» le long des sentiers, zones de camping pour la nuit. Et enfin, un manque d’audace et d’organisation structurelle. Alors que les Cantons de l’Est disposent de cet outil depuis plus de nombreuses années …qui offrent en outre de tester du matériel Haut de gamme en situation réelle !

L’impact pour la collectivité ? Du bien-être d’abord . Une belle image marketing ensuite. Des retombées économiques enfin. La randonnée itinérante entraîne des séjours à l’hôtel, en Chambre d’hôtes, en Camping touristique ou en Auberge jeunesse, des repas et des boissons réconfortantes à l’arrivée ! C’est tout bon pour notre secteur Horeca, chiffres à l’appui.

Proposition :

  • Développer un seul et unique système provincial de réservation «Randonnées sans bagages» géré au départ des maisons du Tourisme ou en collaboration étroite avec des agences de randonnées spécialisées, et actives dans la province ;
  • poursuivre le développement, en coordination avec le DNF, des zones de bivouac surveillées le long des GR de la province ;
  • apporter un soutien rapproché de l’activité touristique dans une optique de protection de la nature. Par exemple : le produit «Pack & Raft» au départ de Nadrin ;
  • assurer le développement ciblé dans les 4 Parcs Naturels de la Province, lesquels devraient signer la «Charte Européenne du Tourisme durable dans les espaces protégés», véritable outil de développement touristique durable.

Par ailleurs, les nombreux itinéraires de promenades et randonnées sillonnant notre province (petits et longs circuits, GR et autres), pédestres, VTT et cyclos ne sont pas suffisamment mis en valeur, chaque Organisme d’information touristique disposant des informations la concernant, mais ayant peu sur les communes voisines ou proches.

Proposition :

  • Dans chaque Organisme d’information touristique officiel (Office du Tourisme, Syndicat d’Initiative et Maison du Tourisme), offrir la possibilité au touriste d’accéder librement au cadastre numérique des promenades et randonnées, partout dans la province. Y offrir aide, conseil, cartes d’itinéraire et topo-guides. Ce travail de mise en œuvre et de coordination relève de la «fédération touristique», en charge de «fédérer» les Organismes touristiques sis sur le territoire de la province ; le matériel existe : les chemins balisés autorisés sont tous numérisés par le Commissariat général au Tourisme.
    proposer au tourisme une «app» pour faciliter le repérage des circuits pédestres et vélo en tous points de la province.

Notre province dispose d’un atout extraordinaire sous-exploité. A nous de travailler à sa valorisation, dans le strict respect de notre capital nature.

Share This